Maligne-E-T4.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

En quoi consiste le métier de R’LIV ?

1
Publié le 29/04/2014

logo Mois Info V rer ePour cette dernière semaine du mois de l’information voyageurs, j’ai décidé de vous présenter les PIVIF (Postes d’Information Voyageurs Île-de-France) et plus particulièrement celui de Meaux qui est en charge des 18 gares des axes La Ferté Milon et Château Thierry. Ils permettent d’informer via des annonces sonores en gare ou sur les quais.

 

Parmi les acteurs du PIVIF, on retrouve le R’LIV qui a pour mission de réaliser ces annonces aux clients. J’ai eu l’occasion d’interviewer Claudine qui travaille au PIVIF de Meaux.

 

 

Quelles sont les différentes missions d’un R’LIV ?

Claudine : Notre principale mission est d’informer les clients par le biais d’annonces sonores faites depuis le PIVIF. Je leur annonce par exemple la destination des trains qui arrivent en gare,  leurs compositions et en cas de situation perturbée, le temps de retard estimé ainsi que des conseils pour les rediriger par exemple. Je choisis où diffuser ces informations, soit dans une gare ou sur un quai précis à l’aide d’un logiciel mis à ma disposition.

Je prends aussi la parole en cas de situation perturbée. Quand un train est en retard, j’informe les clients sur ce qu’il se passe en donnant des détails sur la cause et le retard engendré.

Mais je ne fais pas que des annonces négatives, je préviens aussi les clients des trains à l’approche, de leurs terminus etc.

 

 

A quoi servent les outils mis à votre disposition ?

C : Nous avons accès à plusieurs outils au sein du PIVIF qui nous permettent de :

  • Voir l’état d’avancement des trains : où ils se situent ;
  • Savoir quand les trains quittent les gares grâce aux caméras ;
  • Avoir des indications sur les temps de retard de chaque train ;
  • Prendre la parole dans une gare ou sur un quai en particulier,
  • Enregistrer des annonces lors de situations perturbées prévues (ex : travaux)

 

Avec qui travaillez-vous directement ?

C : Je travaille notamment avec le GIV [Gestionnaire de l’Information Voyageurs] qui est mon homologue situé au Centre Opérationnel Transilien, l’Infra et les agents en gare. Lors de situations perturbées, je les contacte pour avoir le plus d’informations à communiquer aux clients. Malheureusement parfois, nous n’avons pas tous les éléments que nous aimerions avoir pour faire une annonce complète. Dans ce cas, je communique ce que je sais déjà en attendant d’en savoir plus.

 

Combien de R’LIV travaillent au PIVIF de Meaux ?

C : En tout, on est 5 titulaires à se relayer de 4h30 du matin jusqu’à 1h45 le lendemain et il y a toujours deux personnes présentes en pointe. Je travaille toujours avec un autre R’LIV en matinée. On décide de comment on se répartit les 18 gares que l’on doit gérer chaque matin. Par exemple, aujourd’hui, l’un s’occupera uniquement de Meaux tandis que l’autre, prendra la parole de Meaux à La Ferté Milon/Château Thierry. Nous mettons ensemble tout en œuvre pour que l’information passe correctement auprès des clients. On se doit de leur diffuser des annonces claires et bien audibles.

 

 

Quelles sont les qualités à avoir pour pouvoir exercer ce métier ?

C : Il faut avoir confiance en soi, avoir une aisance relationnelle et vocale, aimer informer les gens et être réactif en cas de situation perturbée. Il faut aussi savoir anticiper car toutes les situations ne se ressemblent pas.

 

Un jeu concours, dont je vous avais déjà parlé, sera bientôt mis en ligne pour gagner une visite du PIVIF de Château-Landon.

 

Merci à Claudine pour le temps qu’elle m’a consacré.

à lire aussi

Infogare : l’information voyageurs en affichage

Qu’est-ce que le métier de gestionnaire de l’information voyageurs ?

Une visite du PIVIF de Château Landon à gagner prochainement !

Résultat de sondage : quels motifs voulez-vous qu’on vous explique ?

Un commentaire pour “En quoi consiste le métier de R’LIV ?”

  1. marquetPasser au statut dit :

    Peut-être que le MR en charge des annonces sonores à HAUSSMANN ST LAZARE pourrait prendre des cours de diction ; Tout ce qu’on entend intelligiblement, c’est  » Votre attention, s’il vous plait, ensuite une voix de basse INAUDIBLE et merci de votre compréhension ».
    Compréhension de quoi, puisque c’est incompréhensible?
    En cas de perturbations, comme ce soir, en direction de CHELLES, c’est la cerise sur le gâteau au niveau du stress!!!

Les commentaires sont fermés.