Maligne-E-T4.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

L’automne, ses conséquences et nos actions.

19
Publié le 30/10/2015

image feuille d'automneL’automne est la saison où les arbres se parent de belles couleurs, et où le climat est encore très doux.
Mais il y a aussi les feuilles mortes … 🙁 et lorsqu’elles tombent sur les voies, ce n’est pas sans conséquences.

Nos équipes se mobilisent pour en limiter l’impact sur vos déplacements.

 


Pourquoi les feuilles mortes posent-elles problème ?

Les feuilles mortes tombées sur la voie collent au rail et sont écrasées au passage des trains. Puis elles se décomposent et se transforment alors en une pâte végétale très glissante. Ce phénomène réduit l’adhérence des roues ce qui peut provoquer des phénomènes de patinage et d’enrayage des trains.

 

Qu’est-ce que le patinage et l’enrayage ?

Le patinage :

En phase d’accélération, les roues glissent sur le rail. Le train est alors ralenti dans sa prise de vitesse. En cas de perte « d’adhérence », le conducteur du train, pour des raisons de sécurité, doit adapter sa conduite en limitant la vitesse et peut parfois être amené à procéder à un « arrêt d’urgence », ce qui explique l’allongement du temps de parcours.

L’enrayage :

En phase de freinage, les roues se bloquent et le train continue alors à avancer en glissant sur les rails. Le temps de freinage devient plus long et le rail se transforme en rabot, ce qui peut former un plat sur la roue. On parle alors de « roue carrée ».
L’envoi du train à l’atelier de maintenance sera donc nécessaire pour « reprofiler la roue » dans une machine-outil spécialisée.

 

Quelles sont les solutions pour faire face aux conséquences des feuilles mortes ?

Sur le matériel :

• Préparation du matériel avec remplissage des réservoirs de sable installés sur les machines (sable projeté devant les roues en cas de début de patinage).
• Installation et vérification de système type ABS sur les trains.

Auprès des conducteurs :

• Mise à disposition d’une carte reprenant les zones à risque.
• Adaptation des règles de conduite : anticipation des actions de freinage, déclenchement du système de sablage, réduction de la vitesse du train sur les zones à risque, ajustement de l’accélération du train sur les zones à risque.

Sur les installations :

• De mi-octobre à mi-décembre passage, 1 fois par semaine, d’un train laveur pour nettoyage haute pression de l’ensemble des voies.
• En cas d’alerte sur une zone particulièrement touchée, passage d’un engin équipé de brosses métalliques pour racler les feuilles.
• Campagne de surveillance, d’élagage et d’abattage des arbres par débroussailleuse mécanique depuis les voies, ou manuel pour les arbres dangereux et inaccessibles depuis les voies (coût 1,1 million d’euros). Ces mesures ne sont totalement efficaces que pour les arbres situés sur les emprises SNCF.

 

Malgré toutes ces mesures de préventions à l’arrivée de l’automne, la nature reprend toujours ses droits et nous ne pouvons pas empêcher les feuilles de tomber…

Cependant, je tenais à vous apporter des explications pour mieux comprendre le phénomène de la «perte d’adhérence » liée aux feuilles mortes.

19 commentaires pour “L’automne, ses conséquences et nos actions.”

  1. marquetPasser au statut dit :

    Cà y est, la SNCF veut préparer ses usagé( e)s psychologiquement aux feuilles mortes!!
    C’est bizarre, car ce problème n’est récurrent que depuis 2 à 3 ans; avant, on n’en entendait pas parler.

    • Bernie_0584 dit :

      Les feuilles mortes ont de graves conséquences sur la conduite du train. La mise en vitesse peut être très difficile (expérience vécu, j’ai mis 4km pour monter de 0km/h à 30km/h), donc longue, et les distances de freinage allonger du fait que l’on enraye (roue bloqué). Et tout cela à pour conséquence de circuler avec du retard.
      Je peux vous dire que rouler dans ces conditions n’est pas agréable pour le conducteur.

      Donc les feuilles mortes peuvent faire « sourire », mais c’est un phénomène bien réel.

    • georges dit :

      …..certainement, on le voit déjà en voiture……ceci dit on n’entendait pas parler de ce problème il y a quelques années…..de même que les personnes sur les rails…..ou la chaleur…..ou le froid….sans compter les agressions……les pannes diverses……à une époque ou le progrès est constaté sur le matériel (j’ai vu dans des salons industriels des passages cloutés anti dérapants…..évidemment non utilisés par les villes ???!!)……..on a la certitude que « ça ne suit pas »….bref, l’usager va au boulot (pas toujours facile), en revient, et desespere de constater ce surcroit de fatigue dans les transports. Faut se mettre à sa place…..trop de monde ?….pas assez d’investissement ?….pas assez de personnel ?….??
      …..si au moins on savait, la SNCF faisant preuve de plus de sincèrité ?…ce serait déjà un progrès.

    • Chris12345 dit :

      Bonjour,

      Est-ce que la SNCF n’entretenait pas mieux les abords des voies il y a quelques années ? J’ai comme dans l’idée qu’il pourrait y avoir une relation de cause à effet.

      Mais non, je dois me tromper..

      Autre piste, plus probable : c’est la faute aux usagers qui plantent des arbres chez eux et avec le vent ça vient sur les voies….

      Hummm encore un mystère sur les lignes SNCF….

    • Gulliver12Passer au statut dit :

      Serieusement, comment la sncf peut elle nous expliquer que les feuilles sont un pbm ? À moins que les arbres aient changé de nature et les feuilles avec. Je vous rappelle que nous vivons dans un milieu urbain avec de moins en moins de verdure et les feuilles mortes n’existent que depuis le début des trains au 19eme siècle. Donc soit les motrices sont de moins bonne qualité soit l’entretien n’est plus le même.

  2. Jean21 dit :

    Bonjour,

    Je vien par ce poste poser une question ou plutôt proposer un projet concernant les lignes P(transilien) et E(RER). J’ignore si des personnes présentes sur ce forum sont des usagers de ces lignes. Si c’est le cas je pourrais avoir des avis intéressants concernant ma question. Bien voici la question : la ligne P du transilien relie Paris Est et Tournan de manière direct, c’est à dire qu’il ne dessert aucune gare entre les deux car les autres gares sont desservies par le RER E. Cependant je me demandais si il ne serais pas interessant que le Transilien desserve quelque gare du RER et j’en ai 3 à proposer : Roissy-en-Brie, Emerainville Pontault-Combault et Val de Fontenay. Je m’explique : Val de Fontenay ça permettrais d’avoir une correspondance avec le RER A et cela éviterais d’aller jusqu’à Paris Est (où l’on doit faire encore des correspondance pour y accéder) pour avoir accès à cette ligne. De plus la gare de Val de Fontenay est équipée de 4 voies ce qui faciliterais le passage des trains sans arrêts. Idem pour Emerainville Pontault Combault et Roissy en Brie qui possèdent également 4 voies. Pour ces 2 gares cela permettrait de renforcer la desserte qui est très faible des ces communes, un train toutes les demi-heures en heures creuses (je vous laisse imaginer en situation de perturbation) et toutes les 15 minutes en heures de pointes ( dans un seul sens de circulation). De plus cela permettrait également de relier ces communes plus rapidement à Paris, tout en rendant possible la correspondance à Val de Fontenay( également un trajet direct vers Paris depuis cette dernière). Bien, maintenant je voudrais avoir des avis concernant cette idée, est-ce possible que le STIF y reflechisse? Est-ce-que cela ameliorera des choses?
    J’attends vos avis avec impatience.
    Merci d’avance!

    • Jéré dit :

      Bonjour,
      Le Transilien dessert les gares de Tournan à Coulommiers, rajouter trois arrêts à ces trains rallongera le temps de parcours et ne plaira pas aux clients de cet axe.

    • zobi94Passer au statut dit :

      Bonjour
      effectivement, pourquoi ce phénomène n’est relevé que depuis quelques années (disons 3 grand max)
      C’est une question à laquelle il faut répondre

    • christophe_77680 dit :

      Je propose un arrêt de la ligne P à Rosa Parks, même punition pour tout le monde 🙂

    • on pourrait aussi faire arrêter les TGV (par exemple Strasbourg RosaParks et Paris est)

    • n'importe dit :

      Certaines gares de banlieue ne sont pas équipées pour recevoir à quai des nouvelles rames Francilien, l’ouverture des portes ne pourraient pas se faire….
      Et puis je pense que les voyageurs de cette ligne allant jusqu’à Coulommiers mettent déjà assez de temps…ça ne va pas forcément leur plaire…

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @Jean21, merci pour votre commentaire et votre suggestion mais comme le dit @jéré, ajouter des arrêts, allongerai inévitablement le temps de trajet ce qui n’est pas apprécié pas l’ensemble des voyageurs.
      Par ailleurs c’est le STIF qui décide du plan de transport, j’ai cependant fait remonter votre commentaire.

    • zobi94Passer au statut dit :

      Et l’arrêt à Pantin systématique suite à l’ouverture de la gare Rosa Parks, cela ne gène personne ?

    • vero_b77Passer au statut dit :

      Oui, c’est d’ailleurs bien ce qui nous dérange, les arrêts supplémentaires à Rosa park et Pantin, nous pauvres usagers du Rer E !
      Mais on ne nous a pas demandé notre avis malheureusement …

  3. mzi77 dit :

    Bonsoir, j’ai hâte de voir la prolongation de la ligne E vers la Défense…. il n’y aura pas plus de trains et pas plus de places sur les parkings près des gares. La SNCF va t-elle anticiper les voyageurs supplémentaires qui risquent de se greffer sur cette ligne qui atteint lentement mais surement la saturation ??

    • georges dit :

      …..bonjour, je constate depuis 10ans et cela s’aggrave de mois en mois, l’impossibilité lorsque je prends le train à Chenay Gagny de me garer avec la voiture aux abords de la gare, régulièrement, de 100m en 100m, elle est pratiquement maintenant à 1km, ce qui fait 2kms « à pinces ». aller retour la gare

      ….Bien entendu nos décideurs, au niveau villes, se sont jetés sur le plaisir de ponctionner en amendes pv ceux qui sont désormais en stationnement interdit., car parallèlement au manque de place les stationnements interdits ont,, par l’appât du gain, progressé…..zones bleues notamment.

      La SNCF ne pourrait elle pas s’accorder avec les municipalités pour que l’usager ne se sente pas piégé plus que compris.? je me mets à la place d’un usager sncf qui, après avoir eu des retards dans le train et une journée de boulot, reçoit lorsqu’il arrive à sa voiture l’obligation de « casquer » et de subventionner nos déficitaires.

      on négocie bien avec les jeunes pourquoi pas avec les mairies. ? ‘

  4. zobi94Passer au statut dit :

    Bonjour,

    Merci pour ce moment de partage et de chaleur ce matin dans le RER E.
    A 8h, message à la gare de villiers : « Suite à un ORNI (Objet Rampant Non Identifié), percuté vers 5h00 du matin, le trafic est fortement perturbé, retour à la normale à 9h »
    Bon, il est 9h30 et c’est toujours pas rétabli … prévu pour 10h.
    Je réitère mes remerciements pour les 35 minutes de retard (trajet de 25 min …)

    Laetitia, votre travail semble être « Chargée de relation clientèle ». Force est de constater que la relation avec vos clients est mauvaise voir détestable en ce moment, nous sommes exaspérés, épuisés et résignés.
    Que comptez-vous faire pour mettre à exécution les prérogatives de votre travail ?
    Vos absences et silences répétés sur ce blog vont à l’encontre d’une amélioration de la relation. Il nous faut quelqu’un qui agit, qui répond, qui enquête vraiment et qui présente des résultats et actions. Merci de prendre ce rôle au plus vite ou bien de tirer les conséquences de ce qui serait un échec.

    Cordialement

  5. Christophe_77680 dit :

    Bonjour,

    Ce matin le train de 8h21 à Roissy n’est jamais passé (à partir du moment où il passe à l’heure du train d’après on peut se dire qu’il n’est jamais passé…).
    L’excuse donnée au micro (vers 33…) : « espacement de sécurité entre deux trains ». Il faut savoir qu’en 15 minutes un seul train sans arrêt est passé.

    Le chauffeur vient de nous annoncer que le retard est dû au retard accumulé sur le parcours précédent, et à un signal d’alarme abusif. Nettement plus crédible ! Cessez de nous prendre pour des abrutis svp.

    De plus, nous venons d’apprendre que nous serons terminus Magenta. Le troisième cette semaine (sur 5 trajets du matin). Je suppose que c’est pour vos stats de ponctualité. Y’en a assez de ces terminus anticipés, c’est une double peine : retard au départ, et on n’arrive pas à destination.

    D’où ma question : un train supprimé impacte-t-il les stats de ponctualité, et comment est impactée la ponctualité en cas de terminus anticipé ?

Les commentaires sont fermés.