Maligne-E-T4.transilien.com est un blog de SNCF
Ce blog est en pause jusqu'au 26 octobre. En mon absence, les informations vous seront toutefois communiquées.
Contribuer

#Portraitsdefemmes : Lauren, future Gestionnaire des Transports et de l’Information

0
Publié le 10/03/2021

À l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, nous mettons 4 femmes à l'honneur tout au long de la semaine.

Nous poursuivons notre série de portraits avec Lauren, nouvelle recrue chez SNCF.

 

Pouvez-vous vous présenter et nous en dire plus sur votre parcours et votre poste actuel ?

J’ai passé un Master 2 Transport à La Sorbonne, puis je suis devenue pilote d’avion avant de rejoindre SNCF en octobre dernier. Je suis en reconversion dans le but de devenir Gestionnaire des Transports et de l’Information (GTI). Pour moi, c’était beaucoup de nouveautés et de changements. Le monde du train est différent de celui des avions. Au début, la quantité d’informations était effrayante, puis peu à peu j’ai compris le fonctionnement de l’entreprise et le rôle des interlocuteurs.

Je travaille au centre opérationnel. Le rôle du GTI est d’être un chef d’orchestre, grâce à sa vision globale. Il doit réagir vite pour adapter le plan de transport en fonction des aléas. C’est pourquoi il faut se former sur différents métiers en amont. J’ai commencé ma formation par le poste de Gestionnaire de l’Information Voyageurs. J’occupe aujourd’hui le poste de Gestionnaire des Moyens.

 

En quoi consiste votre métier et qu’appréciez-vous particulièrement ?

Le métier consiste à s’assurer que pour chaque train prévu, une rame et un conducteur soient bien disponibles, notamment en cas d’aléa. Par exemple, si un train est en retard et que le conducteur devait assurer un autre parcours, il faut le remplacer par un autre conducteur formé pour ce type de train et ce trajet. Il faut savoir s’adapter en temps réel.

Il n’existe aucune journée type, et c’est ce qui me plaît. Ce que je préfère, c’est la diversité. J’aime le côté opérationnel, le fait d’agir en temps réel. Quand il n’y a pas de problème, c’est calme, mais au moindre grain de sable, il faut réagir vite. On ne sait jamais trop ce qu’il va se passer, et c’est stimulant !

 

Quel conseil donneriez-vous à une femme qui souhaiterait intégrer un poste identique au votre au sein de SNCF ?

Il faut être technique sur le poste, comprendre la pluralité et la diversité des actions : nous sommes en permanence confronté à de nouvelles urgences, qu’il nous faut gérer. Il est quasiment impossible de mener une action d’une traite, il faut se fixer des priorités. C’est un métier stimulant, mais contraignant.

Il faut aussi être sûre de soi et diplomate, avoir assez confiance pour savoir donner des directives. Dans ce milieu d’hommes, il faut savoir se faire une place et démontrer sa légitimité. Le centre opérationnel se féminise de plus en plus, et de mon point de vue, on aura gagné le jour où il n’y aura plus le 8 mars. 😉

à lire aussi

#Portraitsdefemmes : Maud, manager des gestionnaires de commandes des conducteurs

#Portraitsdefemmes : Tahnee, agente au poste d’Information Voyageurs

Déposez le premier commentaire sur ce sujet

Laisser un commentaire

Ce blog est en pause jusqu'au 26 octobre. En mon absence, les informations vous seront toutefois communiquées.