Maligne-E-T4.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Branches sur la caténaire : pourquoi ralentir le trafic ?

5
Publié le 13/09/2017

Mercredi 13 septembre: le trafic a été ralenti par des branches près de la voie à Emerainville.

Beaucoup d’entre vous s’interrogent sur la nécessité de ralentir le trafic pour « quelques branches sur la caténaire ». La durée de l’intervention est aussi souvent jugée trop longue pour les retirer et permettre ainsi la reprise des circulations.

S’il parait évident qu’une coupe franche des arbres serait la seule solution, il faut penser que tous les arbres qui bordent les voies n’appartiennent pas nécessairement au périmètre SNCF.

Certains secteurs sont particulièrement affectés par une végétation dense qui produit inexorablement chaque année d’importants dommages sur le matériel (comme c’est le cas sur les caténaires) et par conséquent sur la ponctualité de l’ensemble de la ligne.

 

Les arbres sur les voies ou la caténaire : pourquoi ?

Pourquoi à  la SNCF on attend que les arbres tombent un par un sur les voies ou la caténaire !

Pourquoi vous ne faites rien ?!

Pourquoi la SNCF n’anticipe pas ce genre d’incidents ?!

 

Vous me faites souvent part dans vos commentaires sur le blog et sur Twitter de votre exaspération face à ces incidents liés aux arbres qui bordent les voies.

Ce sont des questions tout à fait légitimes, je viens donc vous donner quelques éléments d’explications.

La maîtrise de la végétation en actions

Depuis 2017, une experte végétation est totalement dédiée à l’organisation des chantiers de maîtrise de la végétation et tous les sujets qui s’y rattachent.

Elle organise un grand programme d’élagage, de débroussaillage et d’abattage des arbres aux abords des voies.

Débroussaillage réalisé début mars à Esbly

 

Ce programme est déterminé grâce à des tournées train avec une caméra pour « cartographier » la végétation et grâce aux demandes de riverains, mairies, conducteurs, etc.

Pour limiter les conséquences sur vos déplacements, la majorité des chantiers sont réalisés la nuit.

Ce grand programme d’élagage, de débroussaillage et d’abattage des arbres aux abords des voies, constitue d’ailleurs le premier budget de dépenses d’entretien des voies de SNCF Réseau.

Cependant, dans près de la moitié des situations, les arbres sont situés hors des emprises SNCF, soit sur des domaines privés, soit sur le domaine des collectivités territoriales.

Dans ce cas, pour tous les arbres jugés dangereux (trop hauts et/ou trop volumineux et susceptibles de tomber sur les voies ou la caténaire), il faut retrouver les propriétaires. Un courrier de mise en demeure leur est ensuite adressé.

Ce courrier a pour but d’informer que c’est à lui de faire le nécessaire et que si jamais un arbre de sa propriété tombait sur les voies, c’est lui qui serait responsable des dommages (retards, voies ou caténaires abîmées, etc…).

En complément, une campagne de sensibilisation auprès des mairies et des riverains sur les conséquences des arbres et végétations non entretenus sur les parcelles privées a été lancée en mars 2017.

Bien entendu nous n’attendons pas pour agir et, dans les faits, l’élagage se fait avec une débroussailleuse mécanique placée sur les voies qui va élaguer tous les arbres très proches des voies, quel que soit le propriétaire.

Une attention particulière est accordée aux arbres jugés « dangereux » aux abords des voies. Néanmoins, malgré des visites régulières pour identifier les arbres à élaguer, un arbre qui ne parait pas « dangereux » peut le devenir en cas d’intempéries (fortes pluies, vent, etc.).

Un partenariat avec l’ONF (Office National des Forêts) permettra aussi le recensement de la végétation pour affiner le plan d’action de maîtrise de la végétation.

La saviez-vous?: vous pouvez nous aider à faire ce recensement, grâce au programme Vigi-express sur le site SNCF ou en composant le  N° vert 0800 848 295 (appel gratuit).

 

Et lorsque qu’un arbre est tombé sur la caténaire ?

Tout d’abord, pour mieux comprendre le fonctionnement de la caténaire, je vous laisse découvrir cette vidéo:

 

Vous l’aurez compris, la caténaire est résistante mais  néanmoins sensible aux intempéries et il arrive qu’elle soit arrachée (ou qu’elle risque de l’être) : conséquence de la chute d’un arbre par exemple.

Lorsque les fils de cuivre du câble se cassent, le courant ne passe plus sur l’ensemble du périmètre concerné par la caténaire endommagée.

Votre train peut alors être immobilisé s’il se trouve dans cette zone. Lorsque c’est possible, pour contourner l’incident, tous les trains du secteur concerné  peuvent emprunter d’autres voies de circulation.

L’intervention pour réparer la caténaire peut prendre un certain temps : d’abord par qu’il faut qu’une ou plusieurs équipes spécialisées se déplacent sur le lieux avec le matériel adéquat. Ces équipes se déplacent par la route. En heure de pointe la circulation dense en Ile de France peut les ralentir. Par ailleurs dans certains cas, le lieu de l’incident n’est pas facilement accessible.

Il faut ensuite appliquer scrupuleusement les mesures de sécurité en raison de la tension élevée qui traverse la caténaire. Une fois réparée la  caténaire est remise en tension mais la circulation va reprendre progressivement car les trains stoppés par l’incident vont repartir au fur et à mesure.

 

J’espère que ce billet vous aura éclairé sur les désagréments engendrés par des branches sur les caténaires et leur conséquence sur le trafic.

N’hésitez pas à me faire part de votre expérience si vous avez vécu un incident de ce type.  En effet même si de nombreuses actions sont engagées pour s’en prémunir et les gérer au mieux et au plus vite « sur le terrain », il est tout aussi important de vous donner des informations (annonces, écrans, via les agents…)  pendant l’incident et de vous proposer une prise en charge efficace. 

5 commentaires pour “Branches sur la caténaire : pourquoi ralentir le trafic ?”

  1. JerePasser en mode normal dit :

    Article très intéressant 🙂

  2. Merci pour ces explications très claires et précises sur les difficultés posées par les branches.

Laisser un commentaire