Maligne-E-T4.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Le numéro d’alerte 31 17 et SMS 31 17 7

9
Publié le 10/05/2017

Si vous êtes témoin d'une situation qui représente un risque pour votre sécurité ou celle des autres voyageurs, que ce soit dans une gare ou dans un train, n'hésitez pas à composer le 31 17 (par téléphone) ou le 31 17 7 (par sms).

Dans ce billet, je vous explique plus en détails les différents moyens à votre disposition pour donner l’alerte, et comment sont gérés vos appels et signalements.

Qu’est-ce que le numéro d’alerte 31 17 et le SMS 31 17 7 ?

Le numéro d’alerte 31 17 et le numéro d’alerte par sms au 31 17 7 sont des numéros gratuits, non surtaxés, disponibles 7 jours sur 7 et 24h/24 (hors coût d’une communication selon l’opérateur) et accessibles depuis tous les opérateurs téléphoniques.

Dans quels cas utiliser ce numéro ?

Ce numéro est à utiliser lorsque vous êtes témoin ou victime d’un malaise, d’une altercation entre voyageurs, d’une incivilité, ou encore d’un bagage oublié…

Nouveau : vous pouvez désormais signaler également une atteinte à caractère sexuel, qui fait l’objet d’une catégorie à part entière.

Comment ça marche ?

 

 

 

 

 

En composant ces numéros, vous serez immédiatement mis en relation avec un opérateur du Centre de Gestion des Appels (CGA) qui recueillera toutes les informations clés pour prendre en charge votre signalement : votre identification, la nature de l’appel (malaise ou danger encouru par un voyageur), la localisation (gare, ou train en question avec heure de départ et gare d’arrivée), la position dans le train ou dans la gare où se passe l’incident (avant, milieu, arrière du train, quai en question, hall…).

En cas d’interruption de la communication, votre numéro aura été identifié, un opérateur du CGA pourra donc vous rappeler pour que vous complétiez ces informations. De la même façon, si vous envoyez votre signalement par SMS, il vous faudra donner toutes ces informations en même temps afin d’accélérer le traitement du problème.

Enfin, votre appel sera enregistré même s’il est masqué.

Comment utiliser le numéro d’alerte ?

Directement via votre téléphone

Vous avez la possibilité d’effectuer un appel vocal via le 31 17 depuis votre téléphone directement, ou d’envoyer un SMS au 31 17 7 (pour effectuer un signalement plus « discret » si vous êtes dans une situation qui ne vous permet pas d’effectuer un appel).

Via l’application « alerte 31 17 »

Vous pouvez télécharger l’application « alerte 3117 », disponible gratuitement sur iPhone et Android.

Pour l’appel, cela se fait en 2 clics : un pour ouvrir l’application, un pour appeler via le bouton « appel d’urgence ».

En ce qui concerne le SMS 31 17 7, vous pouvez l’envoyer via l’application alerte 31 17 grâce à trois boutons « filtrés » : « alerte sécurité », « santé et assistance » et « déclarer une incivilité ». Cela permettra aux opérateurs qui recevront votre signalement d’identifier le type de problème immédiatement.

Via l’application SNCF

En appuyant sur l’icône 31 17 en haut à droite sur la page d’accueil de l’application SNCF, vous pouvez effectuer directement l’appel.

 

Pensez à activer la géolocalisation : elle offre une prise en charge plus rapide et plus efficace.

Selon la gravité du signalement, le traitement de la prise en charge sera différencié. Par exemple, si c’est une agression, une intervention sera déclenchée. S’il s’agit d’une incivilité, et qu’une équipe se trouve à proximité, elle interviendra. Dans le cas contraire, l’information remontée nous permettra d’orienter nos missions futures.

La connexion au centre d’appel est assurée en toute situation grâce à une technologie ne nécessitant pas la présence des réseaux 4G ou 3G.

 

Les bornes d’appel d’urgence (BAU)

Si vous n’avez pas de téléphone à votre disposition, vous pouvez effectuer un appel via un autre moyen : les bornes d’appel d’urgence en gare. C’est possible grâce au bouton rouge (comme sur la photo ci-dessous).

Elles sont présentes sur les quais de chaque gare, accessibles à tous, et reliées au CGA, où des opérateurs sont disponibles pour répondre à vos appels 24h/24 et 7j/7. L’appel est enregistré et peut être identifié grâce aux caméras de vidéos surveillance présentes sur les quais.

Un signalement précis pour une intervention efficace !

Il est très important d’être précis dans vos signalements, afin de permettre une intervention la plus efficace possible.

Que ce soit en direct par le 31 17 ou a posteriori sur Twitter, n’oubliez pas de préciser :

  • Le jour et l’heure de départ
  • La gare de départ et l’axe et/ou la ligne emprunté-e
  • La localisation dans le train (tête/milieu/queue, et haut/bas s’il y a 2 niveaux) ou l’emplacement dans la gare
  • Le descriptif des individus (grand/petit, corpulent/mince, cheveux, vêtements, etc.)

Les appels vers le 31 17 ou SMS vers le 31 17 7 rendent la gestion des signalements plus efficace. Toutes les informations collectées par ce biais permettent de procéder à des interpellations, en particulier lorsqu’il s’agit d’individus récidivistes. Vos signalements, à condition qu’ils soient précis, sont donc précieux.

 

Que pensez-vous de ce numéro d’alerte ? L’avez-vous déjà utilisé ? Si non, cela vous incitera t-il à l’utiliser si vous vous retrouvez dans une situation qui l’exige ? N’hésitez pas à me faire part de vos avis et de votre expérience. 

 

9 commentaires pour “Le numéro d’alerte 31 17 et SMS 31 17 7”

  1. BbnTransilienPasser au statut dit :

    Déjà eu l’occasion par SMS, après que 2 jeunes aient traversés de l’avant vers l’arrière un RER direction Chelles en proposant de la cocaïne. Sans agression.
    4 minutes après mon envoi de SMS, j’ai reçu une première réponse. Autant dire qu’en 4 minutes, il s’en passe des choses…
    On m’a d’abord demandé une précision sur l’origine et la tenue vestimentaire de ceux-ci, avant de prévenir les services concernés. Ce serait mieux de faire le contraire, non ? Ça permettrait de prendre un peu d’avance sur le déplacement de ces services ! J’ai été précis sur le train concerné, donc normalement, une intervention était déjà anticipable.

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @ BbnTransilien, tout d’abord, merci pour votre témoignage. Je comprend votre remarque néanmoins les opérateurs doivent récolter un maximum d’informations pour faciliter l’intervention des équipes de Suge. Cependant un signalement même si il est très précis ne permet pas toujours une intervention immédiate car il faudrait qu’une équipe de Suge soit déjà à bord du train et malheureusement il n’y a en a pas une dans chaque trains et dans chaque gares.
      Néanmoins la précision des informations que vous pourrez apporter permet lorsque c’est possible de faire intervenir une équipe de Suge à l’arrivée du train dans une gare.
      Les signalements envoyés au 3117 restent importants car même s’ils ne sont pas toujours suivis d’une intervention immédiate, ils permettent d’avoir une traçabilité et ainsi de cibler les interventions.
      Pour gagner du temps, sachez que via l’appli Alerte 3117, grâce à votre profil personnel et en activant le système de géolocalisation sur votre smartphone, votre alerte peut être prise en charge plus efficacement.

  2. AlexPasser au statut dit :

    Déjà envoyé un SMS après avoir été suivi plusieurs fois par le même individu sur la ligne E destination Tournan et jamais eu de réponse …

  3. JerePasser en mode normal dit :

    Bonjour,
    Hier jeudi 22 juin dans le train Haussmann-Tournan terminus Tournan à 20h22 présence de fumeurs d’herbe de Provence entre Roissy et Tournan dans la première voiture.

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @Jéré, et bien pour une fois ça devait sentir la garrigue, il ne manquait plus que le chant des cigales! Bon trêve de plaisanterie, je fais remonter votre témoignage! Merci

    • JerePasser en mode normal dit :

      Ça sentait fort mais ça rend la tête comme une pastèque !

  4. HelenePasser au statut dit :

    Mercredi 4 octobre, j’attends le train COHI de 7h13 à destination de Chelles. Alors que je me dirige vers l’arrière du quai, je croise le regard d’un homme qui parcourt le quai et s’arrête à plusieurs reprises près de moi en regardant fixement mon visage ou ma poitrine. Je l’ignore, puis je commence à le regarder méchamment. Il monte derrière moi dans la rame puis attend que je sois assise pour venir dans l’espace du bas. Je le regarde suffisamment méchamment pour qu’il n’ose pas venir s’asseoir près de moi, mais il est assis derrière et je ne suis pas rassurée. Il descend avant moi au même arrêt que moi (Le Raincy) ; je descends lentement les marches pour le laisser partir. Il prend le bus que j’aurais dû prendre (le 602) ; j’attends un autre bus.
    Je l’ai de nouveau vu prendre le train COHI de 7h13 à destination de Chelles ce matin lundi 9 octobre. J’ai de nouveau pris un autre bus que celui que j’aurais dû prendre. C’est un usager régulier et il m’a peut-être repérée précédemment.
    Que puis-je faire ? Le prendre en photo et le signaler à la police ?
    La perspective de devoir toute l’année me cacher sur le quai du RER et attendre un autre bus pour éviter un agresseur sexiste ne m’enchante guère.

    • MariePasser au statut dit :

      Bonjour @Hélène,

      Je suis en train de me renseigner pour vous apporter la meilleure réponse. Avez-vous déjà signalé le problème au 3117 ?

      Je reviens vers vous très vite.

      Marie

Laisser un commentaire