Maligne-E-T4.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Devenez membre du « Club Clients de la ligne du RER E » !

45
Publié le 9/09/2016

club-clientIl y a 2 ans nous avons créé le « Club Client de la  Ligne E ». L’objectif était de mieux intégrer votre vision dans la construction de nos actions.

À travers des ateliers d’1h00 à 1h30, nous vous proposons de nous réunir pour travailler sur des sujets relatifs à la qualité de service. Les sessions ont lieu en semaine, de 18h30 à 20h00, dans le quartier de la Gare de l’Est.

Nous avons déjà différentes occasions d’échanger avec vous : en gare ou sur ce blog, notamment. Toutefois, nous souhaitons faire plus et vous proposer un espace d’échanges privilégié. Nous souhaitons savoir, sur des thèmes précis et lors de rencontres régulières, quels sont vos besoins et vos attentes en tant que client de la ligne E.

Dans une démarche participative et parce que vous êtes les témoins du quotidien, nous vous proposons de participer à la mise en place d’actions concrètes et à leur évaluation.

A chaque étape, chacun peut s’exprimer avec un objectif commun : l’amélioration de la qualité de service.

Les précédentes rencontres dans le cadre du Club client ont permis, par exemple, d’améliorer certains de nos supports de communication.

Le club client c’est aussi l’opportunité de visiter les coulisses de votre ligne ! Comme les Ateliers de Maintenance, le Centre Opérationnel Transilien (la tour de contrôle de la ligne) ou les PIVIFS (Postes d’Information Voyageurs)  …

Si vous le souhaitez, le Club Clients, permet également de recevoir par mail et en avant-première des informations telles que les prochains travaux sur votre ligne.

Vous êtes disponibles régulièrement ou même ponctuellement, si vous souhaitez faire partie du Club client, c’est simple !

Il vous suffit d’envoyer un mail à l’adresse suivante malignee@sncf.fr en précisant : Votre nom, votre prénom, votre N° de téléphone et votre trajet habituel. Nous vous communiquerons alors les dates des prochaines rencontres programmées

45 commentaires pour “Devenez membre du « Club Clients de la ligne du RER E » !”

  1. beechcraft dit :

    MDR ! « CLUB CLIENTS DE LA LIGNE DU RER E »
    Je ne souhaite pas intégrer le club ; je me contenterai d’un service ferroviaire de qualité et d’une meilleure communication de votre part, en gare, lorsque nous sommes confrontés à des problèmes de circulation.
    Par ailleurs, la notion de « client » n’est pas entendue par tous les agents de la SNCF, même si certain font l’effort et je les en remercie, nous sommes encore loin de la majorité.

  2. Bonne initiative que d’être à l’écoute des clients, même s’il est un peu illusoire de faire reposer l’amélioration de la qualité du service sur eux sans contrepartie.

  3. rail-tonyPasser au statut dit :

    Bonsoir Laëtitia,
    Le vendredi 9 septembre 2016 dernier, je vous ai envoyé un mail sur le renouvellement de l’inscription du club client du RER E alors que je n’ai pas de reçu de réponse.
    Merci de me répondre à mon mail de renouvellement de l’inscription du club client du RER E.
    Bonne soirée

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @Railtony, je vous ai répondu. Je vous confirme que vous êtes toujours inscrit!

    • rail-tonyPasser au statut dit :

      Merci beaucoup Laëtitia, j’ai bien fait de me réinscrire le club client des lignes E et P afin d’éviter d’oublier mon formulaire pour rien.
      Vous me tiendrez au courant sur les lignes E ou P par mail ou sur le blog.
      Bonne soirée

  4. georges dit :

    – 14 septembre à 16H40/ interruption trafic entre Chelles et Noisy le sec, accident de personne à Chelles. reprise vers 17H30.OK, en espérant pas trop grave…….mais à 17H/ ralentissement plus de 30min entre Haussmann et Chelles/ fin à 20H., toujours suite à la même chose.
    C’est « un peu paumant »

    • Z20900Passer au statut dit :

      Reprise des circulations ne signifie pas fin des perturbations.

      La personne s’est jetée sous un train en train de s’arrêter, elle a a eu les 2 jambes de sectionnées, mais est toujours vivante.

      A peine après la reprise progressive du trafic, un autre accident de personne a eu lieu en gare de Meaux. Cette fois la personne est décédée. Triste soirée.

    • georges dit :

      je pense « quant même » que ce problème de non annonce des trains sans arrêt, de surcroit annonce lorsqu’ils sont déjà passés, peut être une source d’accident. Bien sûr on ne se met pas au bord du quai mais, l’esprit ailleurs, ou un enfant qui coure brusquement, le dépassement d’autres personnes lorsque le quai est « bondé », et c’est l’accident., d’autant qu’on est sans prudence car on s’imagine que les annonces « train sans arrêt éloignez vous » sont adaptées. On a signalé, il y a bien 6 mois, prévoir des panneaux « danger ne dépassez pas la ligne » , apparemment toujours rien.

    • Z20900Passer au statut dit :

      Hier a Chelles c’était une tentative de suicide, aucune annonce, pancarte, clôture n’aurait changé quoi que ce soit.

    • georges dit :

      Est il question de Chelles dans mon dernier commentaire ?…et cette question, en cours depuis quasi 1an, est elle pour autant à négliger. Au sujet de Chelles, d’un avis tout à fait personnel, cette décision, souvent réfléchie, ne se passe pas face à un train qui ralentit (mais, bon, c’est un autre sujet)

    • Z20900Passer au statut dit :

      C’est l’enquête de police et l’analyse de la vidéo surveillance qui ont permis de déterminer les circonstances de l’accident de personne de Chelles

    • georges dit :

      on n’en doute pas mais encore une fois ce n’est pas mon avis et vérifié dans ce que j’ai connu chez des proches. c’est une probabilité de rester handicapé. Ceci dit cela n’empêche nullement de se poser toujours la question. Quel est l’intérêt de prévenir les usagers d’un danger d’un train sans arrêt « éloignez vous de la bordure du quai » alors que le train est déjà passé depuis.

    • Paulo Aquino dit :

      trains sans arrêt: annonces ou pas ?

      les marquages, zones hachurées et autres ne sont généralement (je parle de la L et L/J) que rarement respectées, voire jamais (la Garenne-Colombes étant l’exemple parfait, à 20cm du bord avec le potable, tout va bien… à 10cm des affiches rouges « passage interdit »)

      par contre Georges, il se trouve que pour ma modeste part, au moins la moitié des suicides (à partir d’un quai) vécus depuis 35 ans se sont produits sur des trains ayant un arrêt normal en gare, arrivant à vitesse réduite et ralentissant.

      cela amène par contre réflexion, c’est sur…

      les trains VERI de la U et feus les omnibus St-Cloud de la L passée occupent le haut du « podium »…

    • georges dit :

      @PAULO aquino. C’est un peu hors sujet et triste mais dans ma famille c’était bien programmé, notaire notamment, il ne me viendrait pas à l’idée, en cas d’idées noires, de me jeter du balcon d’un premier étage, si c’est pour me retrouver à l’hosto….mais, bon, faudrait demander à des services de police ou pompiers, qui ont une plus grande expérience. En tous les cas dans les Entreprises c’est souvent programmé.

    • Paulo Aquino dit :

      vous avez raison georges, car vous êtes lucide.
      et il y a bien sur des cas où la personne savait ce qu’elle faisait, où, quand et comment.

      mais ce n’est pas le cas de certaines personnes – et c’est effectivement plus que triste – qui sont toujours bel et bien vivantes après avoir été percutées… on s’épargnera les détails bien sur. Je précise que nous parlons de personnes pour lesquelles aucun état d’emprise à un quelconque produit psycho actif n’aura été décelé, mais qui souffraient (pour les infos que nous aurons pu avoir, c’est le cas parfois) d’une détresse réduisant à néant la « logique » de leur comportement.
      A commencer par leur tentative proprement dite.

      C’est par ailleurs une excellente remarque de votre part, car si on a eu affaire à des cas où la personne a agi de manière à se mettre en situation de décès quasi-assuré, les agents (conducteurs, aiguilleurs, transilien, maintenance/travaux …) ayant été témoins directs oculaires et auditifs de certains cas où la personne se retrouve en soins plus qu’intensifs ont toujours beaucoup de mal à « encaisser » l’évènement, de part le fait que l’acte en lui-même… était disons difficile à comprendre car quasiment voué à l’échec.

      On a eu également des tentatives dont l’incroyable déroulé s’est accompagné d’une tout aussi incroyable chance de (censuré), la personne pourtant déterminée aura certainement, après avoir réalisé ce qui s’est passé, été se recueillir dans une église, une mosquée et une synagogue (au moins)

      Tout ceci reste bien triste…

  5. Florian dit :

    Bonsoir, pouvez-vous arrêter vos réunions qui manifestement ne servent à rien car depuis au moins 2 ans la qualité de service s’est nettement dégagée. Exaspération, raz le bol, colère les mots me manque pour exprimer mon ressentie. Là ça fait 40 min qu’un train VOHE nous a abandonné à Nogent le Perreux. Aucun train depuis pour aller à Villiers. Pourquoi les directs Tournant ne s’arrêtent ils pas ?

  6. Pascale94 dit :

    AVIS DE RECHERCHE !!!
    ça fait deux jours que l’on est sans nouvelles du petit de 7h04 au départ de Villiers-sur-Marne.
    Merci à quiconque l’ayant aperçu de bien vouloir rassurer les usagers inquiets

  7. ZigZag dit :

    Je pense que les commentaires du blog sont une source intéressante et représentative, non ? Pas besoin de club, on a déjà la carte de membre et elle coûte cher.

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @Zigzag, effectivement les commentaires sont une ressource très intéressante, qui nous est très utile pour travailler en continu sur l’amélioration de la qualité de service.
      Le club client est donc le prolongement du blog, mais il permet également de bénéficier de visites dans nos coulisses et d’échanger en direct avec les agents tous métiers confondus.

  8. marquetPasser au statut dit :

    La SNCF toujours au taquet!!
    Figurez-vous que ce jour, 19 09 2016, à ma grande surprise, je reçois une missive de l’AGENCE NAVIGO ANNUEL datée du 14 09 2016 et expédiée en courrier ECOPLY( il n’y a pas de petites économies) le 16 09 2016 de PERPIGNAN ( c’est pas la porte à côté) m’avisant que le 21 09, mon PASS actuel expirera et m’en joignant un nouveau!!
    Heureusement que je l’ai reçue, sinon, comment j’aurais fait ??
    Toujours ce sens merveilleux de l’anticipation et de l’organisation!!

  9. Sissi dit :

    Et si on arrêtait de nous sucrer le train de 17h13 à HSL ? Rien que la semaine passée entre panne électrique, bagage abandonnée ou bien mettre un train court en pleine heure de pointe ou nous mettre un train neuf à 1 niveau…

    Déjà avant de monter un club il faudrait respecter la ponctualité.

  10. georges dit :

    Un courrier de la SNCF daté du 14 septembre et qui arrive 5 jours après pour annoncer que le surlendemain on ne peut plus prendre les transports car la carte Navigo est renouvelée c’est plus qu’inquiétant…..mais c’est la Sncf….dès le matin on se précipite sur internet pour savoir si oui ou non on va pouvoir aller bosser., alors, le courrier de la SNCF urgent qui met 5 jours, normal. Avec un cheval et un relais courrier postal ça marchait pas plus mal…..et c’est la vérité.

  11. ZigZag dit :

    Bonjour, je sors d’un b…l de changements de voies entre hsl et magenta ce soir. Est-ce qu’il est possible de dire aux personnes qui font les annonces sonores, de bien préciser dans ces situations « ne faites pas attention aux écrans » ? Nous on ne sait pas qui prime quand les 2 canaux sont contradictoires. Les agents à quai, fort gentils au demeurant, ont un peu de mal à comprendre que si eux savent s’y retrouver, c’est beaucoup plus difficile pour nous. J’ai dû formuler cette demande 3 fois à 2 personnes différentes (chacune) et apparemment l’empathie c’est pas leur truc. Qu’on ne sait pas qui prime quand. Qu’on n’a pas de talkie walkie. Qu’on voudrait juste qu’ils appellent leurs collègues pour leur dire d’être plus clair au micro (insurmontable ??)

  12. Toutes mes félicitations pour ce joyeux bordel hier soir à HSL. Annonces discordantes inaudibles…les trains qui partent quand ils peuvent.
    Tout ça pour un train en panne à Rosa Parks, le plus triste ou amusant c est selon c est que des l ouverture de Rosa Parks beaucoup de gens ont dit qu au moindre incident dans cette gare cela allait causer de gros soucis sur toute la ligne… Merci aux têtes pensantes de la sncf du stif qui ont l art de générer des problèmes mais ils s en moquent ils ne prennent pas mes transports en commun

    • Pascale94 dit :

      De toutes façons, cette gare arrange peut-être quelques personnes mais elle fait c—r la majorité !

  13. Client insatisfait dit :

    Club client ! MDR
    Vous êtes fous, vous lisez pas tous les commentaires sur votre prestation de transport

  14. Gauthier dit :

    Les horaires pas le premier train du matin mais les suivants à Noisy le sec partent toujours en avance de 2 minutes pour Haussmann,
    Pourquoi ?

  15. Gauthier dit :

    Les horaires pas le premier train du matin mais les suivants à Noisy le sec partent toujours en avance de 2 minutes pour Haussmann,
    Pourquoi ?

  16. JCPasser au statut dit :

    Juste une précision en passant, et pour faire un parallèle avec la vraie vie : lorsqu’on monte un club de clients, c’est en général pour les fidéliser et leur attribuer quelques avantages commerciaux.
    Dans votre cas, quel besoin ? Les clients n’ont pas le choix de faire autrement. Un effort sans doute louable mais complètement inutile voire provocateur lorsqu’on connaît la qualité de service offerte aux usagers ( client semble un terme malheureusement inapproprié).

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @Joël CHAVASSUS, notre club client n’est pas tout à fait la même chose qu’un club « consommateurs » . L’objectif ici c’est de réfléchir ensemble à des actions concrètes pour l’amélioration de la qualité de service à court ou moyen terme.
      Par ailleurs des visites seront proposées pour mieux comprendre « nos coulisses » et je vous assure que de nombreux clients sont ravis de pouvoir y assister.
      Ces rencontres privilégiées sont souvent très riches pour tous et personellement j’apprécie ces échanges directs.

  17. Veronik dit :

    Bonjour,
    un club clients SNCF sur la ligne E .. en voilà une bonne idée. Dommage que je ne puisse pas venir m exprimer à Gare de l’Est (un peu loin de chez moi).

    Même si Dans l’ensemble la E ne Fonctionne pas trop mal (comparé à d’autres lignes) il y a des choses à revoir !

    – L estimation des temps à prévoir pour les incidents : avec l’expérience sur la nature des incidents, la SNCF devrait en tenir compte. Cela nous permettrait de savoir quoi faire en cas d’incident prolongé. : attendre ou passer au plan B !

    – les dessertes des. Trains directs et trains omnibus.
    Je descends à Ozoir et mon train soi-disant direct D Hsl se transforme en quasi omnibus après 21 heures ! Magenta, Rosa Parks, Pantin, Noisy le sec puis direct val de fontenay ., autant. Prendre l’omnibus de Villiers il y en a deux fois plus !
    Mais surtout je ne vois pas l’intérêt de désavantager ceux qui habitent loin.,. Ces gares sont déjà desservies par les omnibus Villiers, pourquoi doubler voire tripler le trafic sur ces gares ? Il N y a pas tant de monde que cela. Il faudrait revoir les chiffres de fréquentation,
    Pontault, Roissy en brie, Ozoir, Gretz sont de plus en Plus éloignées de Paris en temps de trajet. Quand on connaît le temps moyen du trajet d’un francilien pour aller travailler, on peut s’étonner sur la dégradation des temps de trajets.

    Merci pour votre attention !

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @Veronik,

      Merci pour votre contribution.
      Concernant l’estimation de l’heure de reprise des circulations ou de la fin des ralentissements après un incident, mis à part un accident de personne qui va durer en moyenne 3 heures c’est très difficile à estimer.
      Aucun incident ne se ressemble. Sa gestion et les conséquences seront très différentes en fonction des causes (avarie matériel, incident voie, incident caténaires…), du lieu et de l’accessibilité (en pleine voie, en gare), de l’horaire (en heure creuse ou de pointe) etc…
      Il y a souvent aussi des « sur-incidents » qui vont modifier l’estimation. Par exemple : un signal d’alarme c’est un incident, des personnes qui descendent sur les voies suite à ce signal d’alarme c’est un sur-incident et donc une estimation de reprise qui sera forcément allongée.
      C’est pour cette raison que c’est une estimation qui est donnée car il est pratiquement impossible de donner une heure de reprise exacte. Néanmoins lorsque cette estimation est donnée, il y a des très certainement des améliorations à engager sur l’information et en particulier sur le « plan B » à proposer(lorsqu’il existe).
      Concernant les dessertes des trains. A partir de 22h, les trains pour Villiers sont cadencés à 30 minutes au lieu de 15 minutes le reste de la journée.
      Le STIF à demandé d’ajouter aux trains à destination de Tournan des arrêts dans les gares desservies normalement par les trains pour Villiers. Ceci afin de maintenir une desserte à 15 minutes jusqu’à Villiers.
      C’est pour cette raison que les trains à destination de Tournan le soir sont omnibus.

    • NDPasser au statut dit :

      Chaque incident est différent en effet, des dérives dans le temps de résolution peuvent se produire, c’est sur. Toutefois, et l’exemple s’est encore produit ce matin, les estimations sur l’heure de fin sont très loin de la réalité. Et c’est la même chose sur le temps de trajet supplémentaire. Ce matin, 10/15 minutes annoncées, en réalité 35. Encore une fois, ne pouvez vous pas indiquer plus « large » en faisant des annonces pour réduire plutôt qu’annoncer des délais qui ne seront jamais tenus et qui donnent une très mauvaise image en plus d’être frustrant pour les clients ? Sans compter que ces « estimations » augmentent toutes les 30 minutes … Ce matin, on est quand même passé de 10/15 minutes jusqu’à 9h30 pour arriver sur +30 minutes jusqu’à 14h …
      Chaque incident est différent mais au fur et à mesure des années, la base de connaissance sur la typologie augmente, et de ce fait, les estimations devraient être plus fiables, non ? Pourtant, quasiment à chaque incident, entre l’estimation initiale et la fin réelle, le gap est à minima de 2h …

    • Paulo Aquino dit :

      pas simple du tout…

      Laetitia résume bien le problème et cite à juste titre trois paramètres:
      la nature de l’incident (qui permettra d’évaluer les possibilités restantes pour appliquer un scenario adapté et assurer, éventuellement, un service plus ou moins réduit), la localisation et son accessibilité et le paramètre de situation (heure de pointe, heure creuse, période de dégarages/mises à quai…, situation normale, incident en cours n’affectant pas, par dévoiement des circulations par exemple, la circulation des trains)
      On doit y ajouter le paramètre technologique (le ou les types de poste d’aiguillage gérant le secteur-circulation concerné ou expédiant les trains vers elle, ce qui a une influence non négligeable sur la détermination du dysfontionnement), le paramètre humain (quel est l’équipement en personnel de ce poste ? 1 agent, 2, … ?) et préciser le paramètre « nature de l’incident  » en y ajoutant le type précis de dérangement (pour une zone, un signal, une aiguille, un matériel,…) qui ne sera définissable qu’après examen sur le terrain (ou en locaux techniques, voire les deux, et pour un matériel, là aussi, par inspection du matériel, de ses abords, avec éventuellement des mesures de protection de personnel/d’interdiction de circulation, sur une ou plusieurs voies)
      Il faut d’abord, toujours en fonction du type d’incident, déterminer sa nature, ce qui implique une procédure (de mesures de sécurité éventuellement, de mesures de rétention/limitation/dévoiements/suppression des circulations, de détermination du dérangement éventuellement) mais ensuite, pour en déterminer la cause, c’est autre chose, car tous les paramètres précités interagissent sur le délai nécessaire qui est donc par définition variable et incompressible.
      Une même information voyageurs (incident affectant la voie, de signalisation, « zone au rouge », acte de malveillance, …) dans le même secteur, vers la même heure peut couvrir un ensemble de causes dont les conséquences ne seront déduisibles qu’après un délai aléatoire.
      Pour le matériel, une fois le type d’évènement identifié (ce qui peut aller d’une anticipation de plusieurs heures pour un défaut matériel à une attente indéterminée pour un incident se transformant en avarie) le motif (défaut, absence, incident ou avarie, chaque expression ayant une signification précise) donne une indication qui peut permettre de diffuser une information fiable (sauf sur-incident bien sur, j’en ai subi deux assez récemment, un « matériel » et un autre « voie »)
      Mais l’application du guide de dépannage pour le conducteur, l’assistance à distance du pôle d’appui conduite Transilien, nécessitent là aussi une durée variable.
      En ce qui concerne les installations, pour prendre un cas plus accessible que les complexes et multiples enclenchements liés à certains dysfonctionnements ou les procédures liées à d’autres incidents (enrayages, présence de personne sur/dans les voies, absences de tension en ligne répétées…) un défaut de contrôle d’aiguille va amener, après un certain nombre de vérifications (elles-mêmes variables: condition d’ouverture des signaux, de formation des itinéraires, …) un examen sur le terrain. On a la nature du dérangement (défaut de contrôle d’appareil de voie) mais la cause en est inconnue.
      Et là trois des paramètres précités vont directement affecter le délai nécessaire:
      — le personnel Réseau Circulation du poste concerné (aiguilleurs, agents-circulation…) peut-il intervenir ? (c’est en général le cas, mais pas partout, certaines particularités de circulation pouvant permettre de continuer à assurer un service normal sur une ligne en tronc commun bifurquant dans la zone d’action du poste, par exemple, c’est le cas de Viroflay-RD sur L/U)
      — l’aiguilleur concerné est-il seul dans le poste (si oui, la circulation est interrompue sur tout le secteur, le délai aller-retour d’accès à l’installation aura une grande importance, il ne lui sera pas possible de procéder des essais sur site…) ?
      — une fois sur place, quelle est la cause ? (par déduction à vérifier si l’agent est seul, pas essais sur site dans le cas contraire)
      Il en existe 5 possibles dans le cas d’une aiguille, ave des conséquences allant de la reprise du service normal en moins de 5mn jusqu’à la l’interdiction de franchissement.

      Une typologie trop généraliste ne donnerait qu’une info approximative:
      « bon , donc, en cas de défaut de contrôle d’aiguille y faut combien de temps ?
      — ben si l’aiguille est à 20m du poste, qui est tenu par 2 agents et qu’il s’agit d’un corps étranger entravant le mouvement, 5mn … et si elle est à 1km du poste, que l’agent est seul et qu’il s’agit de l’aiguille elle-même ben y a plus de trains »
      pas génial…
      et une typologie trop « affinée » obligerait à une information dite « définitive », c’est-à-dire tardive , uniquement diffusable après détermination de la cause précise, en contradiction avec le principe d’information certes ponctuelle – et par nature évolutive – mais pouvant présenter l’avantage, pour les voyageurs, d’optimiser la décision d’attendre ou de se rediriger avec une anticipation efficace sur la probabilité aléatoire de l’hésitation « bon alors je fais quoi moi ? » pas pratique du tout.
      On considère, par expérience terrain et surtout retours clientèle, qu’un voyageur préfère être en mouvement par un itinéraire différent et ainsi déterminer une heure d’arrivée certes approximative (« je vais passer par tel endroit, telle(s) ligne(s), je devrais arriver vers 19h ») mais de toute façon plus fiable qu’une attente aléatoire: c’est le cas notamment sur C/L/N/U ou les reports de l’une sur l’autre sont fréquents en cas d’incident se prolongeant.
      Donner une heure de reprise estimée reste donc une indication dépendant des informations relatives à l’incident disponibles au moment ou cette information est diffusée, ce qui oblige à un compromis entre attente voyageurs (et son prolongement si l’heure de reprise estimée entraîne une décision d’attente sur site pour certains voyageurs) et report – si possible – , y compris par anticipation) sur d’autres liaisons routières et/ou ferroviaires.
      l’intérêt étant le même pour tous, car côté hormis la gestion de l’incident/dérangement/évènement lui-même, la réorganisation de l’ensemble du plan de transport à postériori devra permettre d’en limiter les conséquences, qui peuvent perdurer sur des missions/réutilisations de matériels très au-delà de l’heure de reprise du service normal.

  18. RLB93Passer au statut dit :

    Bonsoir,
    deux jours de suite que le train Chelles-HSL 9h01 Bondy est un train court. Je voulais savoir si ça va être systématique, dans ce cas je prendrais le suivant car deux fois debout…

  19. RLB93Passer au statut dit :

    Au sujet des annonces, celle-ci aurait pu être diffusée ce matin à Bondy : « nous vous informons que le train qui arrive dans 3 secondes est un train court est que si vous êtes en bout de quai il faudra faire le 100 mètres en moins de 10 secondes ! ».

    • 94RERDPasser au statut dit :

      Ah non, c’est à l’usager d’être attentif et de regarder les affichages des écrans (train court, avancez svp par exemple).

  20. RLB93Passer au statut dit :

    94RERD : vous avez raison, il vaut mieux être parano et devoir se méfier se tout !…

    • 94RERDPasser au statut dit :

      Bah oui, c’est parce que la SNCF fait tout le temps le coup, alors il vaut mieux se dire directement « je me place comme si c’était un train court » quitte à ce que ce soit un train long, plutôt que « je me place comme si c’est un train long » et si l’ADC du train court s’en fout qu’un certain nombre d’usagers fassent le 2500m, ils ratent leur train.

  21. 94RERDPasser au statut dit :

    Blog RER E, info trafic pour le T4.

    Attention, depuis 12h, en raison d’applications de mesures de sécurité, le trafic est totalement interrompu entre Aulnay / Gargan / Bondy dans les deux sens de circulation jusqu’à nouvel avis. Un service de bus de substitution est mis en place depuis 13h, desservant Bondy, La Remise à Jorelle, Les Coquetiers, Allée de la Tour Rendez-Vous, Les Pavillons Sous Bois, Gare de Gargan, Lycée Henri Sellier, L’Abbaye, Freinville Sevran, Rougemont-Chanteloup et Aulnay Sous Bois dans les deux sens de circulation, avec un départ toutes les 30min et un temps de parcours allongé d’environ 45min.

    Les voyageurs désirant se rendre en Gare de Bondy au départ d’Aulnay sont invités à emprunter également soit le RER B jusqu’à Paris Nord puis le RER E COHI destination Chelles, soit le bus 616 en direction de Gare de Bondy, sur la place du Général de Gaulle.

    Les départs des bus de substitution se font sur la route, côté Bondy-Aulnay en direction d’Aulnay et côté Aulnay-Bondy en direction de Bondy, à l’exception de :
    – Bondy, sortie RER E proche quai direction Paris ;
    – Aulnay, sortie RER E en Rue du 11 Novembre 1918 ;
    – Rougemont-Chanteloup, l’intégralité des arrêts se fait sur la rue en perpendiculaire, et du côté du quai direction Bondy ;
    – Freinville-Sevran, l’intégralité des arrêts se fait en commun avec l’arrêt Freinville Henri IV destination Chelles, et du côté du quai direction Bondy.

Les commentaires sont fermés.