Maligne-E-T4.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Un point sur les inondations et sur la grève.

32
Publié le 7/06/2016

Photo-inondation-Ozoir-150x150Sur la ligne P et le RER E les inondations ont touché les voies dans les secteurs d’Emerainville, d’Ozoir La Ferrière, des Yvris, de Marles en brie et de Mortcerf ainsi qu’entre Esbly et Crecy-la-Chapelle.

Je viens vous faire un point sur la circulation des trains actuellement sur la ligne P et le RER E.

 

Hier après-midi sur l’axe Tournan-CoulommiersAxe Tournan-Coulommiers

Actuellement, l’eau sur les voies s’évacue tout doucement mais comme je vous l’ai expliqué dans un précédent article, lorsque les voies sont inondées, des limitations de vitesse doivent être observées.

Sch&

Si l’eau se trouve au niveau du ballast il est possible de circuler à la vitesse normale maximale.

Si l’eau se trouve au niveau de la traverse, la vitesse maximale est de 40KM/H

Si l’eau est au dessus de la de la traverse, la vitesse maximale est de 10KM/H

Si l’eau dépasse le rail, il faut stopper la circulation des trains.

Après une première période de limitation de vitesse à 40 Km/heure,  des premières vérifications ont été effectuées sur les portions de voies qui ont été inondées. Ces vérifications ont permis de remonter la limite de vitesse à 100km/heure à certains endroits. 

Limitations à 100

La reprise normale des circulations sera très progressive, vers la fin de semaine, si les conditions météo le permettent et si l’eau sur les voies s’est bien évacuée. 

En effet pour une reprise normale en toute sécurité, il faudra effectuer plusieurs vérifications pour s’assurer que les trains peuvent circuler en toute sécurité.

  • Une seconde période de vérifications sera donc nécessaire pour s’assurer de la stabilité des sols et le la géométrie des rails
  • Il faut par ailleurs vérifier tous les ouvrages d’art (ponts, tunnels…) et ‘assurer de leur bonne tenue sur le talus.
  • Enfin, il faut s’assurer que la signalisation fonctionne correctement.

Un point sur la grève: 

Depuis ce lundi, la grève est reconduite sur l’ensemble des lignes Transilien.

Néanmoins, les inondations n’auraient pas permis de faire circuler davantage de trains.

Il y a eu ces derniers jours de nombreux commentaires et questions sur la grève nationale en cours.

Je ne peux rentrer dans les débats sur la grève : le blog que je tiens est un site SNCF, je dois garder une certaine distance vis-à-vis de ce sujet interne.

Néanmoins, j’ai recensé les questions et les incompréhensions qui ont été posées sur ce blog et auxquelles je peux vous répondre.

Depuis hier, il y a en moyenne 1 train sur 2 sur la ligne P et le RER E contre 1 train sur 3 la semaine dernière, donc même si ça ne vous parait pas très perceptible, le nombre de trains mis en circulation progresse.

Cette estimation est totalement fantaisiste, il y a souvent beaucoup mois de trains que ce qui est annoncé! 

Les programmes de circulation des trains pour une grève sont des scénarios types pré-établis annuellement. Les critères de choix dépendent souvent du taux de remplissage des trains. Il faut faire un choix en fonction du nombre voyageurs « montants » indiqués dans les comptages.
Ces scénarios s’appliquent dès que nous avons connaissance des intentions de grève. Chaque scénario correspond à un prorata du nombre de trains qui circulera par rapport au plan de transport normal : 1 train /3, 2 trains/4 ect…
C’est donc la moyenne du nombre de trains sur l’ensemble de la journée. Cela veut dire qu’à certains moments de la journée, il y a moins de trains mais le pourcentage chute davantage en heure de pointe, par rapport au temps normal où beaucoup de trains circulent.

S’ il y a par exemple un RER tous les quart d’heure toute la journée sur l’axe Haussmann Chelles Gournay, ça fait 50 % de trains en heure de pointe, mais 100 % en heure creuse, par rapport à la « normale » (et environ 85 % sur la journée)

Vendredi, il n’y avait plus que 10% de grévistes et pourtant, la circulations de trains ne s’améliore pas !

Le taux annoncé est un taux national, il comprend l’ensemble des agents, de tous les métiers de SNCF (Conducteurs, Agents Accueils, Maintenance Réseau et Matériel,…). Concernant l’Ile-de-France, le nombre de conducteurs ayant repris le travail n’est  cependant pas suffisant pour assurer un service plus important. Le taux de gréviste chez les conducteurs reste bien supérieur à 10%.

Entre la grève et les inondations, nos déplacements sont très compliqués, un dédommagement est-il prévu? 

Dans le cadre du contrat signé avec le STIF, en cas de situation perturbée, SNCF Transilien doit déjà automatiquement s’acquitter du paiement d’un malus. De plus, lors de situations perturbées, des moyens supplémentaires sont engagés (travaux sur les voies inondées actuellement) .

Les opérations de dédommagement ne représentent pas des sommes très importantes pour les usagers mais coûtent très cher au système ferroviaire. C’est autant d’argent qui n’est pas mis dans l’amélioration des transports en Ile de France  Il est  donc jugé plus efficace d’investir dans ces solutions pour améliorer à moyen terme vos conditions de transport (achat de nouvelles rames par exemple).

Encore des trains courts même pendant la grève et il n’y a même pas de climatisation ! 

Toujours en raison de la grève et des inondations, actuellement, les trains « rentrent » avec parcimonie au Technicentre.  Le programme de maintenance, en plus de la maintenance quotidienne (climatisation par exemple), est donc inévitablement retardé.

 

Je profite également de ce billet, pour rappeler qu’un effort est tout de même demandé à tous les contributeurs du blog pour essayer d’éviter les débats et accusations stériles de type « pour ou contre la grève ». Un climat de ce type s’était instauré sur le dernier billet, et ce n’est jamais productif. Je ne dis pas que ce débat sur le fond des revendications et du principe même de cette grève n’a pas de sens, simplement que je ne peux le tenir ici.

On se retrouve avec des querelles entre commentateurs qui empêchent d’avoir une discussion utile pour l’ensemble des lecteurs qui viennent chercher des informations, et partager des remontées permettant d’améliorer le service existant, même en temps de grève (meilleure indication d’un arrêt de bus de substitution, affiches info trafic à améliorer etc.).

 

Je sais que je me répète un peu ces derniers temps, mais essayons de maintenir des fils de discussion productifs, à la fois pour les lecteurs, et pour les équipes de la ligne.

32 commentaires pour “Un point sur les inondations et sur la grève.”

  1. 94RERDPasser au statut dit :

    Bonjour Laetitia.

    Pour vos informations, elles sont concrètes et compréhensibles.
    Pour le débat sur les motifs de la grève, c’est vrai, ce sont des opinions qui n’ont pas lieu d’être pour le moment, d’autant que les billets sont surtout là pour aider (à la limite, reprendre les débats à ce sujet qui avaient été lancés sur des billets de grève plus anciens datant de mi-mai pourrait peut-être ne pas gêner, mais sur le billet de demain ou d’après-demain, c’est gênant).

    Enfin, une question n’a pas été abordée, et pourtant pourrait l’être, puisque c’est aussi une ligne de ce blog. Je vais donc tenter de la poser :

    Pourquoi y a-t-il des disparités sur le T4 ? En effet, certains jours, il n’y a aucune circulation, ensuite il y a des bus certaines périodes, des trams d’autres périodes et aucune circulation à certains moments de la journée, ensuite il y a que des trams ou que des bus toute la journée ou à certains moments et une interruption à d’autres périodes…
    On n’arrive plus, à la fin, à comprendre le plan de transport, tant il est modifié au jour le jour (les usagers prennent le bus le matin, ils demandent les horaires desdits bus pour le soir, on leur répond « mais vous êtes pas au courant ? ce soir ce sont les trams ».

  2. NDPasser au statut dit :

    Concernant le remboursement, les équipes Transilien doivent prendre en compte plusieurs points :
    – la grève dure depuis plusieurs semaines
    – quand il n’y a pas grève, la communication lors d’incident (qui sont de plus en plus nombreux) est désastreuse
    – les conditions de transport ne cessent de se dégrader.

    Ne pas rembourser peut s’envisager, mais dans ce cas :
    – la communication sur les futurs efforts/investissements prévus doit être claire
    – les conditions de transport doivent s’améliorer (à un terme raisonnable et planifié)

    Ces éléments étant totalement absents, il est normal que les usagers présentent un ras le bol quand au fait de payer (abonnement mensuel/annuel + impôts locaux) avec des conditions qui se dégradent. Les services Transilien doivent aussi prendre en compte les frais engendrés par les grèves (gens qui doivent prendre la voiture, frais de garde d’enfants supplémentaires puisque pas de trains). Il faut aussi prendre en compte le budget des usagers qui en prend un coup.

  3. Jéré dit :

    Bonjour Laetitia,
    Quel est le problème entre Ozoir et Gretz sur voie 1 il y a un signal qui est sur sémaphore, hier et aujourd’hui à la même heure, ce signal nous impose un arrêt et de repartir en marche à vue sur tout le canton (jusqu’au ralentissement 30 de la bifurcation de Gretz).
    Quand est ce que les trains pourront reprendre leur marche normale entre Emerainville et les Yvris même chose les signaux présentent le sémaphore sur un canton dans le sens pair et deux dans le sens impair?
    Et jusqu’à quand la LTV 60 sens pair entre le viaduc de Nogent et entre Nogent et Val de Fontenay est en vigueur? http://maligne-e-t4.transilien.com/2016/04/05/travaux-mois-de-mai-2016/#comment-7509

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @Jéré, voici les explications de mes collègues experts! La sémaphorisation sur les tronçons Ozoir-Gretz et Emerainville-Yvris est liée aux intempérles dernières informations, nous sommes en phase de stabilisation de la voie donc ça ne devrait plus être très long.
      Il y a eu hier une LTV 40 Entre Nogent et Val de Fontenay suite à une montée en température du rail mais c’est désormais terminé.

    • Jéré dit :

      Bonjour Laetitia,
      Merci pour ce retour 🙂
      Pour les Yvris-Emerainville dans les deux sens, je savais que la cause était les intempéries, la situation est toujours là. Pour Ozoir-Gretz c’était uniquement sur voie 1, pas sur voie 2, ce signal est de nouveau sur voie libre. Pour la LTV 60 j’ai constaté ce matin qu’elle est toujours au même endroit, viaduc de Nogent-entre Nogent et Val de Fontenay mais qu’elle est passée à 100 et elle ne porte désormais plus préjudice à l’horaire.

    • Jéré dit :

      Autre chose, vous pouvez présenter mes félicitations à Emmanuel au TAVA départ 15h16 d’Haussmann pour ses superbes annonces 🙂

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Merci @Jéré, je lui transmet.

  4. E dit :

    « Les opérations de dédommagement ne représentent pas des sommes très importantes pour les usagers »
    Quoi ?! Bien sûr que si, 70 euros par mois, c’est pas rien !
    Marre de payer pour un service pas rendu.

  5. NDPasser au statut dit :

    Vous vous rendez pas compte. Faut être nanti pour prendre le RER. C’est considéré comme un moyen de transport de riche à la SNCF. Sinon, pour votre info, très chère laetita, ce remboursement permettrai de compenser l’essence, les frais de nounou évoqués précédemment. Mais bon, faudrait surtout pas faire preuve d’humanité avec les circonstances sociales actuelles.

  6. thierry93 dit :

    Cet article est une véritable provocation!C’est quand même d’un culot monstre que de dire que le remboursement couterait cher à la SNCF et déjà de menacer sur les investissements.La SNCF n’assure pas ses engagements elle doit rembourser un point c est tou .C’est tout de même la SNCF sa direction et le personnel qui sont responsables de cette situation et ils ont le toupet de vouloir nous donner des leçons!Surtout que même sans grève le service est pire qu’infecte.
    Quand à dire qu’il y a moins de trains à certaines heures c’est le moins que l’on puisse dire avec un seul départ pour Chelles entre 11h28 et 14h58 à Haussmann

  7. JCPasser au statut dit :

    Est-il possible de savoir pourquoi le train Hausman Tournan se fait doubler par certains trains roulant beaucoup plus vite alors que nous nous traînons au ralenti ?
    Est-ce normal de limiter certains trains et pas d’autres ?
    J’ai lu par ailleurs que les conditions météo ne permettraient pas de faire rouler davantage de trains. Mais alors pourquoi continuer à faire grève alors ? Les cheminots sont-ils trop bien payés pour faire des journées chômées sans que cela ait une incidence ?

    • seba94 dit :

      JC : pas de souci avec les journées chomées des cheminots, vu que des zozos ont lancé une cagnotte sur le net pour les dédommager !!!
      Quant à votre article, Laëtitia, je pense que vous auriez pu vous abstenir de certains éléments : dédommagements pas très importants pour les usagers, la sncf qui préfère engager cet argent sur le long terme… Vous démontrez à notre encontre le meme mépris pour nos galères quotidiennes que vos collègues.

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @seba94, j’ai transmis la position officielle de SNCF sur les dédommagements en règle générale, c’est vrai que la formulation en est assez maladroite, je vois d’ailleurs qu’elle a exaspéré beaucoup de monde. Je peux vous assurer que je ne méprise personne ici, je connais trop les difficultés que vous rencontrez en ce moment, que j’essaie d’atténuer à mon niveau lorsqu’il y a des infos manquantes ou des questions.

      Le point de vue de la SNCF ici s’explique un peu par l’expérience, même si c’est difficile à comprendre bien sûr quand on prend la ligne au quotidien en ce moment : un dédommagement, historiquement, ne signifie pas toujours que la totalité montant du Pass Navigo va être remboursé. Dans tous les cas, le remboursement lui-même, y compris quand il est très attendu, génère très souvent de l’insatisfaction auprès de nos clients.

      Pour prendre un exemple dont j’avais eu l’écho, il y a eu dans le passé une opération de dédommagement en particulier sur les lignes L et J, à l’issue de laquelle la SNCF avait réalisé une enquête. Résultat : 2 tiers des clients ont indiqué qu’ils auraient préféré que cette somme soit investie dans l’amélioration du service plutôt que dans le dédommagement.

      Pour la situation actuelle, comme vous avez pu le lire où l’entendre dans les médias, un dédommagement sera finalement étudié à la fin de la grève, donc il y a eu une évolution depuis la position que je relayais dans l’article. Cela dit, je ne connais pas encore les conditions précises de ce dédommagement. Dès que j’aurais des informations, je ne manquerai pas de venir en parler plus largement sur ce blog.

    • NDPasser au statut dit :

      D’après un article paru dans 20 minutes hier, le très cher dirigeant transilien indiquait que chaque personne devrait faire une demande pour obtenir un dédommagement en justifiant horaire du train à l’appui que tel ou tel train n’était pas à l’heure :
      http://m.20minutes.fr/paris/1862223-20160609-greves-ile-france-sncf-va-dedommager-voyageurs

      Il existe un effort de fait pour faire croire que « non on est pas des méchants », mais au final, si c’est bien la solution adoptée, Transilien continue l’absence totale de considération de ses clients.

  8. Lou dit :

    Je trouve cet article effarant.
    Lire « Les opérations de dédommagement ne représentent pas des sommes très importantes pour les usagers mais coûtent très cher au système ferroviaire. » m’épate. Qui êtes-vous pour juger de l’importance d’un dédommagement ? Que connaissez-vous de la réalité financière de ce que la grève coûte aux usagers qui PAIENT un service très mauvais, et rendu pire par temps de grèves ? Il ne faut pas s’étonner qu’un climat hostile s’installe. Le service pour lequel nous payons n’est pas délivré correctement. Les usagers sont à bout, et il faut en plus accepter sans broncher qu’aucun geste ne sera fait, parce que l’argent sert à améliorer le service ? Si les améliorations étaient visibles… Prétendre le contraire est mentir. Entre les écrans en panne, la climatisation inexistante… Essayer de nous faire avaler que la SNCF ne donnera pas d’argent pour le bien de ses usagers est honteux.
    La SNCF profite de la nécessité à utiliser son réseau pour tout réclamer, et SURTOUT ne rien rendre en retour.

    • georges dit :

      indemniser ne serait ce que les frais d’automobile serait un minimum, avec indemnisation de carte Navigo, ce serait le minimum d’HONNETETE. Quant à en exemple un café resto qui subit déjà la crise et qui met la clef sous la porte, avec licenciements, il me semble (d’un avis personnel) que, contrairement à ce que pensent certains, c’est aussi très important.

  9. FippPasser au statut dit :

    Et le T 4 ?
    C’est le parent pauvre ?
    On l’a oublié ?

  10. thierry93 dit :

    Pour ce qui est du MI2N, la SNCF a profité de la commande RATP pour le A pour commander une version au rabais de ce matériel (2 motrices au lieu de 3 pour la RATP et la mezzanine en cul de sac)il en résulte des rames poussives pas assez nombreuses et très mal entretenues qui se trainent lamentablement en ligne sur des voies vétuste.
    On voit très nettement la différence avec celles du A qui sont bien plus propres et bien plus rapides.
    La SNCF a aussi été responsable du gâchis des MI79 et 84 des A et B en exigeant des trains d’interconnexion 2×4 sous capacitaires alors que la RATP souhaitait des trains 3×3 du coup les MI 84 sont réformés après 30 ans de services ce qui coûte bien plus chère au contribuable qu’une juste indemnisation!

  11. NDPasser au statut dit :

    Sinon, ça embauche chez transilien ? J’avoue que ça me plait assez ce cote on insulte le client smicard en lui disant que plus d’une journée de travail c’est rien dans son budget.

    • Z20900Passer au statut dit :

      Oui ca embauche encore un peu. Je vous rassure se faire insulter quotidiennement c’est agréable pour le moral, ca donne de la patate ?

  12. LaetitiaPasser au statut dit :

    Vous avez été nombreux à réagir sur le sujet du dédommagement, et de la position actuelle de SNCF que je vous ai transmise là-dessus. Vos réactions sont parfaitement légitimes: je comprends que cela agace. Les inondations et la grève rendent vos déplacements très difficiles et ont une incidence inévitable sur votre vie personnelle et professionnelle. J’en ai conscience : un dédommagement même symbolique confirmerait en quelque sorte que ces difficultés sont bien prise en compte par la SNCF.
    La réponse qui m’a été donnée sur le dédommagement et que je vous ai apportée dans cet article, est un peu formelle, c’est vrai, mais c’est à ce jour la seule réponse que j’ai car c’est ce qui est appliqué généralement sur la question du dédommagement. Néanmoins, rien n’est définitif, j’ai fait remonter toutes vos demandes de dédommagements mais je n’ai tout simplement pas davantage d’informations à ce jour.

    • Nat dit :

      Bonjour,
      Ayant eu également un « NON » catégorique de la SNCF, je me suis permise d’écrire au STIf…… puisque ce sont eux qui imposent les tarifs 😉
      J’attend encore une réponse…..
      Bonne journée

    • NDPasser au statut dit :

      25 jours de grève sur le E depuis le début de l’année, plus précisément depuis début mars, ça fait beaucoup et ça justifie amplement un dédommagement.
      Ensuite, ce que je reproche principalement, ce sont les termes utilisés. Un abonnement, ce n’est pas rien dans le budget de beaucoup de personnes, sinon pour beaucoup, ils ne vivraient pas en banlieue éloignée. Le discours « ne représentent pas des sommes très importantes pour les usagers » est vraiment une insulte pour tout ceux qui se battent pour survivre avec un salaire faible. Comment la SNCF peut présumer de l’absence de difficultés financières de ses clients ? Comment la SNCF fait pour ne pas se rendre compte que ces grèves ont un impact financier supplémentaires pour une partie non négligeable de ces clients ? C’est désastreux comme communication.
      Entre les syndicats et la SNCF, je ne saurai dire qui a le moins de respect pour les clients maintenant.

  13. georges dit :

    à noter ce jour sur le Figaro Economie – Valérie Pécresse demande une indemnité pour les usagers des transports et la galère de ces derniers jours.

  14. marquetPasser au statut dit :

    @Laetitia,
    Merci de continuer à insister encore et encore. C’est un scandale!!
    Croyez-vous, en tant que représentante de la SNCF, que l’image de votre employeur va en sortir grandie??
    Au contraire!!
    Ce serait une Société privée, les clients résilieraient et iraient ailleurs!!

  15. et ça va continuer demain !

  16. NDPasser au statut dit :

    Maintenant que c’est quasiment acté par le gouvernement, les usagers pour qui le dédommagement est une somme négligeable :
    – payent un abonnement à 70 euros par mois
    – via les impôts locaux, financent le STIF et donc Transilien
    – et maintenant, via l’IR, vont rembourser la dette abyssale d’une entreprise incapable de gérer ses fonds correctement en octroyant des avantages en nature d’un autre temps.
    C’est sur que le dédommagement est une petite somme négligeable par rapport à tout ce qu’on vous donne pour un résultat proche du néant.

  17. et ça va continuer demain (2) !

  18. NDPasser au statut dit :

    Cet article a été transmis au STIF. Ce comportement honteux se doit d’être sanctionné.

    • NDPasser au statut dit :

      Bon bien évidemment, le STIF ne répond qu’avec des mails type. Il semblerait vraiment que personne ne s’intéresse aux usagers tant qu’ils payent …

  19. LaetitiaPasser au statut dit :

    Comme vous avez pu le lire où l’entendre dans les médias, un dédommagement sera finalement étudié à la fin de la grève, donc il y a eu une évolution depuis la position que je relayais dans l’article. Cela dit, je ne connais pas encore les conditions précises de ce dédommagement. Dès que j’aurais des informations, je ne manquerai pas de venir en parler plus largement sur ce blog.

Les commentaires sont fermés.