Maligne-E-T4.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

La présence des gibiers impacte le trafic ferroviaire…

3
Publié le 1/12/2014

gibiersIl n’est pas rare aujourd’hui d’observer la présence de sangliers autour, voire au cœur, des villes. En effet, la surpopulation des sangliers est devenue un véritable problème national. On estime qu’il existe en France, aujourd’hui, près de 2 millions de sangliers.

Preuve de l’ampleur de ce phénomène, le Ministère de l’Écologie et le Ministère de l’Agriculture ont co-rédigé en 2012 un rapport sur les dégâts causés par le grand gibier et ont établi des propositions pour maîtriser le problème dans les prochaines années.

Elles portent pour la majorité sur les conditions de chasse mais aucune de ces propositions ne concerne le ferroviaire. Et pourtant…

SNCF, L’UNE DES VICTIMES DE CE PHÉNOMÈNE NATIONAL

Des conséquences pour le matériel…

  • Dégâts sur le matériel : marchepieds tordus, chasse pierres endommagés, capteurs inutilisables, etc.
  • Immobilisation du matériel endommagé
  • Dégâts sur les infrastructures

Mais également pour les voyageurs…

  • De nombreux retards et suppressions des trains
  • Redirection des voyageurs dans une autre rame

LES MOYENS MIS EN ŒUVRE PAR SNCF

Des gardes-chasses dédiés

Depuis Janvier 2011, deux gardes chasses couvrent près de 750 km de voies ferrées sur la région Sud-Est de Paris (la plus touchée par les heurts de grands gibiers).

Leurs missions : réparations et renforcement des clôtures, organisation de battues et de journées chasse, analyse post-collision, etc.

Depuis leur arrivée, on estime une diminution 20 % du nombre de collisions, avec deux fois moins de trains en retard.

Des infrastructures adaptées

  • Création de nouvelles clôtures et renforcement des clôtures existantes afin de limiter la traversée du « grand gibier ».
  • Action de débroussaillage et de traque afin de « déloger » les gibiers des emprises.
  • Contrôle régulier de l’état des clôtures et réparation immédiate si besoin.
  • Sensibilisation des riverains de proximité (agriculteurs, sociétés de chasse) pour limiter les dommages des grillages.
  • Intégration d’une localisation dans les outils internes des zones fréquentées par les gibiers.

Un matériel ajusté

  • Modification du cahier des charges afin que les pièces soient analysées et démontées plus rapidement par le conducteur en cas de besoin.
  • Renforcement des pièces situées à l’avant afin de limiter l’impact d’un choc.

De nouvelles expérimentations

En cours :

  • des catadioptres posés sur les poteaux caténaires destinés à effrayer le gibier par les éclats provoqués par les projecteur des trains (axe Meaux).

 

IMPACT DU GRAND GIBIER sur le trafic ferroviaire 2013-2014

 

Capture22

3 commentaires pour “La présence des gibiers impacte le trafic ferroviaire…”

  1. marquetPasser au statut dit :

    Pauv’bêbêtes!!
    Ces méchants trains qui viennent les déranger.

  2. Gren77 dit :

    Une excuse de plus pour le dysfonctionnement du service.
    En tout cas, à la SNCF, ils devraient se relire au lieu de faire confiance au correcteur automatique : La présence… impacte (et non impactent).

  3. romuald dit :

    Cette excuse n’avait pas lieu d’être avant la livraison de tous ces nouveaux trains en plastique ( les bibi, NAT … ) … ils sont beaux comme les trains playmobil, mais tout en plastique … donc quand ils percutent un chevreuil, ils volent en éclat c’est zolis trains playmobil …

Les commentaires sont fermés.